Accueil

Articles taggés avec ‘RH’

La transition ou le temps partagé, options pour les DSI

Tuesday 15 September 2015 par : admin

Deux acteurs nous ont fait bénéficier de leur expérience le 8 septembre dernier ; DELVILLE Management et FINAXIM.
Anthony BARON, co-fondateur de DELVILLE, cabinet de management de transition crée en 2010, a présenté « Enjeux et perspectives du management de transition en France pour les DSI ». A ce jour, les missions menées concernent les DAF et les DRH pour plus de 50% et seulement 10% les directions des systèmes d’information, commerciale ou marketing.
Le besoin d’un manager de transition se révèle principalement en situation d’urgence managériale
Aidé de sa filiale anglaise, DELVILLE a mené une enquête sur le management de transition. Les réponses de 800 entreprises montrent que le marché est plus mature dans les pays anglo-saxons. Hormis le taux de recours à de la transition (35% en France vs 54% en GB) les réponses sont quasiment identiques sur le contexte de l’entreprise, la durée de la mission, la perception et l’image du manager de transition. Il faut noter cependant que la moitié en France concerne le top management alors qu’en angleterre, les trois-quarts sont des besoins de middle management. Les résultats de l’enquête montrent que le pourcentage de DSI de transition est faible. Par contre les missions dites ”autres” concernent principalement des demandes inscrites dans le périmètre de la DSI (projets ERP ou projets que la DSI en place ne peut mener par manque d’effectifs).
Le manager de transition est une personne de plus de 50 ans. Cela peut être un choix personnel de fin carrière (structure en propre ). DELVILLE utilise 3 sociétés de portage, au choix du candidat.

Emmanuel de PREMONT, Président de FINAXIM et Stéphane ASTRUC, Directeur associé sont ensuite intervenus sur la « Pertinence de la DSI à temps partagé aujourd’hui ? »
Finaxim est un réseau national de 55 experts intervenant principalement pour des postes de DAF ou de DRH dans des sociétés de taille moyenne (PME, TPE ou ETI). Depuis 2015, Finaxim propose une activité de temps partagé pour les DSI.
Avec une clientèle potentielle de 200.000 entreprises, le besoin de soutien d’experts qualifiés se fait sentir dans des situations de crise, de stabilisation, de création ou de croissance de l’entreprise.
Le temps partagé doit être comparé à l’évolution du temps partiel qui correspond au besoin de flexibilité des entreprises. En France, le temps partiel représente plus de 4 millions de salariés (18,6% pour 8% en 1975). Les pays anglo-saxons l’utilisent davantage ; plus de 25% pour 15% dans les pays latins;
Le temps partagé est présenté comme étant du temps partiel récurrent. Il permet à un expert d’intervenir dans plusieurs entreprises et de passer ainsi en mode libéral. Il n’est pas encore connu ou reconnu par les dirigeants d’entreprises et offre cependant un accès rapide à des compétences supérieures, apportant flexibilité et réactivité pour le développement de l’entreprise.

E-leadership, avec Jean-Pascal Gaudy, DRH de la DSI groupe Safran

Thursday 30 April 2015 par : admin

Jean-Pascal Gaudy, DRH de la DSI groupe Safran a abordé, face aux enjeux présents du groupe Safran, la problématique du e-leadership. Il explique comment le groupe, qui a renouvelé un tiers de ses effectifs en quatre ans se doit d’attirer de jeunes talents…
Avec sa vision très large du sujet, assise sur son expertise en formation (création de l’université Snecma, devenue Safran…), son pragmatisme d’opérationnel et une pointe d’humour, Jean-Pascal Gaudy nous a convaincu des inflexions à apporter à toute culture managériale pour réussir l’intégration de cette catégorie de personnes.
Le Compte-Rendu est téléchargeable et librement distribuable.

Témoignage et débat avec un DRH sur les DSI … leur image et leur futur.

Monday 21 April 2014 par : admin

La réunion d’avril nous a offert l’occasion, et le vif plaisir, d’écouter Sylvain MEISSONNIER du groupe COURLANCY, qui nous a fait part de sa perception des DSI, de leurs attitudes, expressions et relations avec leurs collègues.
La vision de M. MEISSONNIER est assise sur son parcours de DRH/DG, et son regard de recruteur et de Dirigeant nous a ensuite amené sur la question des mutations de DSI vers DG.
L’évolution du Projet Professionnel d’un DSI vers une Direction Générale, requiert un certain nombre de pré-requis qui relèvent :

  • de la place des systèmes d’information dans la transformation numérique et la stratégie de développement de l’entreprise ;
  • du langage commun nécessaire pour s’ouvrir largement sur l’entreprise dans sa globalité, s’exprimer et être compris au-delà du 0/1 ;
  • de l’image véhiculée par les DSI sur un domaine de compétences souvent jugé réduit ;
  • et enfin du pouvoir des DSI, détenteurs d’une expertise et d’une maîtrise qui peut effrayer.

M. MEISSONNIER a parfaitement su attirer l’auditoire vers des champs de réflexion plutôt nouveaux. L’intérêt de l’audience et la  richesse des débats a montré la pertinence et la justesse de l’exposé.

Cet exposé a été construit avec acuité, franchise, humour, et surtout une grande sensibilité aux relations humaines & interpersonnelles, sensibilité dont parfois les DSI seraient considérés comme économes…
Le Compte-Rendu est téléchargeable et librement distribuable.